Mayda CHEDID

Psychologue Psychothérapeute

9, Place de la Nation 75011 Paris

​06.41.88.60.23

Pour revenir à la page d'accueil cliquez ici





Qu'est ce que l'addiction?






L'addiction ou la dépendance à un produit est une maladie qui provoque la consommation de substances de façon compulsive malgré les conséquences néfastes sur la santé, sur le travail et sur les relations.
 
L'abus de drogues et d'alcool est de loin la principale cause de maladies évitables et de décès prématurés dans notre société.
 
Drogues et alcool sont associés à des comportements sexuels à haut risque et à l'utilisation de drogues injectables, qui sont à leur tour deux principaux modes de transmission du VIH.


Une personne peut développer une addiction ou une dépendance à (au) :

- L'alcool
- Le cannabis/ Marijuana
- LSD et autres hallucinogènes
- Inhalants, tels que, les diluants à peinture et de la colle
- Analgésiques opioïdes, tels que la codéine et l'héroïne
- Sédatifs, hypnotiques et anxiolytiques (médicaments pour l'anxiété comme les tranquillisants)
- La cocaïne, la méthamphétamine et d'autres stimulants.
- Le tabac.
 

Ces substances peuvent provoquer des changements nuisibles dans le fonctionnement du cerveau. Ces changements peuvent durer longtemps après les effets immédiats de la drogue ou de l'ivresse. 
Au fil du temps les personnes atteintes de troubles de l'utilisation de substance ou d'une addiction construisent une tolérance, ce qui signifie qu'ils ont besoin de plus grandes quantités pour ressentir les effets recherchés.
Selon l'Institut national sur l'abus des drogues, les gens commencent à prendre des drogues pour une variété de raisons, par exemple:

pour se sentir bien - sentiment de plaisir, "high"
pour se sentir mieux - par exemple, soulager le stress
pour faire mieux - améliorer les performances
par curiosité et la pression des pairs


L'importance du traitement d'une addiction de ce type ne peut pas être surestimée, et heureusement, de nombreux traitements efficaces sont disponibles.


La voie de la guérison, cependant, commence avec la reconnaissance du problème.


L'Alcool:

Une consommation excessive peut conduire à l'alcoolisme, une maladie qui est souvent associée à la dépression. L'alcoolisme peut avoir des effets dévastateurs sur la santé, y compris de graves dommages au foie, un risque de développement de maladies cardiaques, l'impuissance, la stérilité, et le vieillissement prématuré.
L'alcool est la cause la plus fréquente de malformations congénitales évitables, comme le syndrome d'alcoolisme foetal.


Cependant, arrêter brusquement la consommation d'alcool chez une personne qui est dépendante de l'alcool peut être dangereux. Dans un processus de sevrage, une personne alcoolique qui a besoin de boire tous les jours devrait cesser sa consommation d'alcool sous la supervision d'un médecin, et peut avoir besoin de médicaments dans un premier temps. Il existe des médicaments qui peuvent aider au sevrage, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre médecin.

Le traitement de la dépendance à l'alcool est plus efficace s'il est pris tôt que lorsque la maladie est installée depuis plusieurs années.
Un traitement précoce peut réduire les effets destructeurs de l'alcoolisme.


Comment aider un ami ou membre de famille avec une addiction?

Quelques suggestions pour commencer:

  • Informez vous sur l'alcool, l'abus de drogues et  la toxicomanie.
  • Offrez votre soutien: parler à la personne de vos préoccupations, proposez votre aide et votre soutien, y compris votre volonté de les accompagner pour obtenir de l'aide. Comme d'autres maladies chroniques, le plus tôt la dépendance est traitée, le mieux c'est.
  • Exprimez l'amour et l'inquiétude : n'attendez pas que votre proche "touche le fond." Votre démarche peut être accueillie, par des excuses, par un déni ou encore par une colère. Soyez prêt à répondre avec des exemples spécifiques de comportements qui vous inquiètent.
  • N'ayez pas des attentes démesurées: vous le savez déjà - les promesses de réduire ou arrêter aboutissent rarement. Le traitement, le soutien, et de nouvelles habiletés d'adaptation sont nécessaires pour surmonter la dépendance à l'alcool et à la drogue.
  • Soutenez le processus de rétablissement comme un processus continu: une fois que votre ami ou membre de la famille reçoit un traitement, ou va en thérapie, restez impliqués. Continuez à montrer que vous êtes préoccupés par sa / son rétablissement à long terme avec succès.


Certaines choses que vous ne voulez pas faire:

  • Ne pas prêcher: Ne pas donner des conférences, menacer, soudoyer, prêcher ou moraliser.
  • Ne soyez pas qu'une victime: Évitez les appels émotionnels qui ne peuvent qu'augmenter des sentiments de culpabilité contraignant parfois à boire ou à utiliser d'autres médicaments.
  • Ne le/la couvrez pas, ne pas trouver des excuses pour son comportement.
  • Ne pas assumer leurs responsabilités: la prise en charge de leurs responsabilités les protège contre les conséquences de leur comportement.
  • Ne discutez pas avec la personne lors de ses consommations: éviter de discuter avec la personne quand ils utilisent l'alcool ou la drogue; à ce moment-là, il / elle ne peut pas avoir une conversation rationnelle.
  • Ne vous sentez pas coupable ou responsable de leur comportement; Ce n'est pas de votre faute.
  • Ne pas renforcer leur comportement: en consommant avec eux.